Haut de page
Tu veux prendre rendez-vous !
< Retour à la liste

Contrôle pollution : du nouveau à partir du 1er juillet

Contrôle pollution : du nouveau à partir du 1er juillet

Posté le 19 juin 2019

Prévue initialement au 1er janvier 2019 puis reportée, l'application du nouveau contrôle pollution entre en vigueur au 1er juillet 2019. Le point sur le nouveau contrôle pollution en 3 questions :

 

Tous les véhicules sont-ils concernés par le contrôle pollution ?

Oui, que ce soit en essence ou diesel, tous passent déjà aujourd'hui un contrôle de la pollution, pour vérifier 4 gaz sur les véhicules essence, ou l'opacité des fumées sur les diesels.

En revanche, la réforme du contrôle pollution applicable au 1er juillet 2019 ne concerne que les véhicules diesels.

 

En quoi consiste cette réforme ?

Jusqu'à présent, les valeurs limites d'opacité (fixées par l'état) suivaient des normes standards, par type de motorisation et âge du véhicule. Désormais, les limites sont plus précises : c'est en effet la valeur d'homologation propre à chaque véhicule, lorsqu'elle est connue, qui sera prise en compte comme valeur limite.

La valeur d'homologation correspond à la valeur limite de pollution que le constructeur s'engage à ne pas dépasser lors de la mise en circulation du véhicule. Elle tient compte de l'usure du véhicule.

 

Mon véhicule est âgé, y a t'il plus de risque ?

Les nouvelles limites de pollution applicables au 1er juillet tiennent compte avant tout des valeurs renseignées par les constructeurs, ou à défaut de celles-ci des valeurs standards précédemment utilisées. Si le véhicule est relativement âgé et que les valeurs d'homologation ne sont pas connues (ce qui est plus fréquemment le cas sur les véhicules au-delà de 10 ans), le contrôle pollution suivra les règles déjà applicables avant le 1er juillet.

 

 

Dans tous les cas, sachez que cette disposition est faite pour vous permettre d'évaluer l'état de pollution de votre véhicule, et vous assurer qu'il ne pollue pas plus qu'il ne devrait. Car un véhicule qui pollue au-delà des seuils limites, c'est plus d'impact sur votre environnement proche, et c'est aussi consommer jusqu'à 10% de carburant supplémentaire.

 

Pour être serein lors de votre contrôle technique, pensez à faire un entretien régulier, y compris sur son système de dépollution moteur. Mais n'ayez crainte, 9 véhicules sur 10 réussissent ce test !

 

Bien comprendre le contrôle pollution en vidéo

"